LES BARS SUISSES

Chaque année je réalise avec mon ami Gilbert une randonnée en Suisse distante de seulement quelques dizaines de Kms de notre domicile et chaque fois nous en revenons enchantés.

Cette année 2001, nous avions décidé de participer au Brevet organisé conjointement par le Club cyclotouriste de la Riviera à Montreux et le Touring Club de Suisse.

Nos épouses avaient décidé de nous accompagner afin de profiter du lac Léman en ce week end ensoleillé.

3 circuits de montagne nous étaient proposés . Nous décidions d’opter pour le circuit moyen qui allait nous conduire de Villeneuve à Aigle, puis le col de la Croix, Les Diablerets, le col du Pillon, Saanen, Château d’Oex, le col des Mosses et retour vers Villeneuve.

Le grand circuit proposait de poursuivre après Saanen vers les cols de Saanenmoser, du Jaun et de Mitelberg avant de retrouver Saanen et de revenir vers Villeneuve par le même chemin que le circuit moyen.

Une nouvelle fois nous avons été enchanté par l’accueil de nos amis Suisse et la beauté des paysages.

Quelle ne fut pas notre surprise après seulement 15 Kms de voir une flèche avec écussons du TCS indiquant la direction d’un BAR.

Nos amis Suisses appelleraient ils les points de ravitaillement « bar » ? Nous ne trouvons pas ce premier bar et poursuivons notre route. Quelques kms plus loin, Gilbert me montre un autre panneau identique au premier. Nous ne voyons toujours rien et semblons être les seuls cyclos à chercher un point d’arrêt ! ! Mais c’est bien sur ! ! Nous avions oublié que nous réalisions le Brevet des Alpes Romandes.

Le col de la Croix, emprunté par les coureurs du Tour de France 99 et 2000 représentait la difficulté du jour. Nous l’avons abordé par un versant que nous ne connaissions pas et qui s’est avéré difficile à négocier avec des passages à plus de 10 %. La descente vers les Diablerets nous a permis de récupérer avant d’aborder le col du Pillon. Au ravitaillement, à l’entrée du village, nous rencontrons quelques français qui apprécient également le parcours proposé. Nous remarquons que peu de cyclos Suisses arborent les couleurs d’un Club mais plutôt celles d’une équipe pro. Cela signifie t il qu’il y a peu de Clubs cyclotouristes en Suisse ? Je n’ai pas la réponse.

Une fois de plus nous remarquons la qualité du ravitaillement que nous avons du mal à quitter pour attaquer le second col de la journée quelques « Bar » de céréales en poche. Au sommet du col du Pillon, nous pouvons admirer le glacier des Diablerets tout illuminé par le soleil.

Nouvelle descente vers Gstaad,la station prisée des « stars ». Puis 15 kms de route plate nous amènent à un second ravitaillement, tout aussi copieux que le premier, avant d’aborder le dernier col. Au cours des derniers kms je vais être victime d’un coup de « Bar » imprévu m’obligeant à un arrêt pour cause de crampes.

La descente du col des Mosses est un régal. Mon ami Gilbert , qui une fois de plus et malgré un handicap de 20 ans a dû m’attendre au sommet de chaque col, m’entraîne dans une course poursuite avec les voitures jusque dans la vallée ou nous retrouvons nos épouses après 130 Kms de bonheur.

Nous recommandons ce Brevet qui est organisé chaque année depuis plus de 25 ans fin juin (www.ccriviera.com).

J. Collaudin
Cyclo Club de Tresserve
100 Cols N° 3662